Solaire Energy

dioxyde de chlore MMS1/cdh Dr humble

dioxyde de chlore MMS1/cdh Dr humble
 Cliquer sur la loupe pour voir le zoom 
dioxyde de chlore MMS1/cdh Dr humble
Référence : CLO2
Au choix fiole 100ml à mélanger avec de l'acide ou 50cl prêt à l'emploi (mais conservable 2mois).
Respecter dosage.
Utilisé pour la plupart des maladies, bien que se soit un miracle que pour certaines et d'autres moins.
QU’EST-CE QUE LE DIOXYDE DE CHLORE ?
Le remède de Humble n’est pas du dioxyde de chlore au départ; c’est du chlorite de sodium (ClO²Na) à 28%. Mélangé à un acide, il produit brièvement de l’acide chloreux (ClO²H) lequel, par étapes successives, produit le dioxyde de chlore. Mais attention : les ascorbates et les antioxydants pris le même jour neutralisent l’effet du dioxyde de chlore.
Le dioxyde de chlore ClO2 est donc un ion libéré par le chlorite de sodium. Ses utilisations au départ concernent la purification de l’eau, l’hygiène buccale et, depuis très récemment, certains compléments alimentaires. Ce fut le principal agent utilisé pour la décontamination des bâtiments aux Etats-Unis après les attaques à l’anthrax de 2001. Après le passage de l’ouragan Katrina en 2005, le dioxyde de chlore fut largement utilisé pour éliminer les levures dangereuses des maisons ayant été fortement inondées.
INDICATIONS THERAPEUTIQUES :
Le dioxyde de chlore peut être utilisé pour éliminer les bactéries, les levures, les champignons, et d’autres agents pathogènes mortels. En particulier, il est efficace pour les affections suivantes :
- Toute pathologie d’origine virale : rhume, grippe, rougeole, varicelle, mononucléose, hépatite….
- Toute infection d’origine bactérienne : infection urinaire, infection à Salmonella, Helicobacter pylori, Staphylocoque, Streptocoque, Entérocoque, abcès, parodontites…
- Toute pathologie d’origine parasitaire, protozoaires Giardia intestinalis, Cryptosporidium et en particulier Candida albicans.
Et puis c’est enfin de loin le meilleur traitement pour le SIDA, la maladie de Lyme, les maladies nosocomiales, les leucémies, le staphylocoque doré, l’herpès, les maladies tropicales…
COMMENT FONCTIONNE LE DIOXYDE DE CHLORE DANS L‘ORGANISME ?
Les globules rouges transportent l’oxygène à travers le corps et ne peuvent faire la distinction entre le dioxyde de chlore et l’oxygène. Après avoir ingéré la solution riche en ions dioxyde de chlore, les globules rouges deviennent très chargés négativement. Par la suite, lorsque lors de leur périple ces globules rouges munis de l’ion dioxyde de chlore rencontrent des parasites, des champignons ou des cellules malades qui tous ont un pH bas et une charge ionique positive, ceux-ci sont immédiatement oxydés. Si aucune rencontre de ce type ne se produit, l’ion dioxyde de chlore sera alors transporté à un endroit du corps où son oxygène oxydera les poisons et autres agents pathogènes.
Si rien de tout cela ne se passe, il finira par se détériorer en perdant un ou deux électrons. Cette perte lui permettra alors de se combiner avec une substance que le système immunitaire utilise pour fabriquer de l’acide hypochloreux qui est capable d’éliminer les agents pathogènes. L’acide hypochloreux est d’une importance telle pour le corps qu’en cas de présence diminuée, on parle de « déficience en myéloperoxidase ». Ce problème concerne de nombreuses personnes. En cas de maladie, le système immunitaire a besoin d’une quantité nettement plus importante d’acide hypochloreux. Le dioxyde de chlore en produit une grande quantité, tout comme le chlorure de magnésium.
A noter que le dioxyde de chlore élimine les agents pathogènes par oxydation, une réaction chimique totalement différente de celle causée par le chlore (chloration). De fait, contrairement à l’eau de Javel (hypochlorite de sodium ClOHNa), le chlorite de sodium ClO² Na est un désinfectant inoffensif qui oxyde aussi les cellules malades sans toutefois abîmer les cellules saines, ceci en raison de leur différence de pH et de charge ionique. Ce type d’oxydation ne produit pas d’éléments chimiques résiduels néfastes. Aucun composant du corps humain, y compris la flore intestinale, n’est affecté négativement par le dioxyde de chlore à condition de respecter scrupuleusement les dosages.
PROTOCOLE DE TRAITEMENT STANDARD D’APRÈS JIM HUMBLE
Il faut toujours activer le chlorite de soude avec un acide. Pour cela, il est possible d’utiliser l’un des acides suivants :
jus de citron fraîchement pressé,
vinaigre de cidre,
acide citrique
Prendre un verre vide. Y mettre 1 goutte de chlorite de soude et ajouter 2 gouttes de vinaigre de cidre ou de jus de citron ou mieux, 1 goutte d’acide citrique à 50% fourni dans le kit FUTURE HEALTH. Laisser activer le mélange pur pendant 1 à 3 minutes avant de remplir le verre d’eau (non chlorée). Boire aussitôt.
Puis chaque jour, ajouter 1 goutte de chlorite de sodium comme précisé plus loin, (et l’activateur choisi proportionnellement).
Nota 1 : Il est possible de laisser activer le produit jusqu’à 10 min au maximum. Lorsque l’eau a été rajoutée, il convient de boire le remède dans la demi-heure qui suit au maximum, sinon l’efficacité sera perdue.
Nota 2 : Pour chaque goutte de chlorite de sodium, il faut deux gouttes de jus de citron ou de vinaigre de cidre, mais on en reste toujours à 30 gouttes d’acide citrique en tout dans tous les cas.
Options
19.0019.00
Évaluation Aucune évaluation Aucun commentaire Lire ou écrire un commentaire
Ajouter un commentaire
Note
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage